vendredi 4 avril 2008

PowerShell et SCCM Part 1

PowerShell et SCCM (Part 1)

ENGLISH version available here

Introduction

Contrairement à SCVMM ou Exchange 2007, SCCM ne propose pas nativement de cmdlets... Par contre, joie, SCCM expose l’ensemble de ses fonctionnalités via WMI. Nous allons voir ensemble comment utiliser les classes, méthodes et propriétés de SCCM avec PowerShell (Ceci est aussi valable pour SMS).

Avant de commencer

Pour vous faciliter la vie, 2 téléchargements sont nécessaires :
  • Premièrement, téléchargez le SDK de SCCM fraichement
    disponible ici

  • Prenez aussi le WMI Explorer de MOW qui va vous faciliter le
    code pour SCCM comme nous allons le voir plus loin
Premier script

Il y a quelques subtilités à connaitre pour pouvoir exploiter les méthodes WMI exposées par SCCM.

Commençons par découvrir les namespaces, Lancez wmiexplorer sur votre serveur SCCM
Un namespace "ROOT\SMS" est présent, au deuxième niveau, vous verrez «ROOT\SMS\inv_schema » que nous allons ignorer pour le moment, et en dessous un namespace normé "ROOT\SMS\site_nomdusite"

Double-cliquez sur l’instance d’un site pour faire apparaitre les classes :

Les 570 (!) classes exposées vont apparaitre en bas à gauche. Oui ça fait du monde, mais rassurez vous nous allons pouvoir faire le tri facilement en fonction de notre besoin.

Pour notre premier exemple, nous allons créer un script pour ajouter un ordinateur à une collection. Dans un premier temps, jetons un œil au SDK pour trouver la classe qui nous intéresse.


Ici, on voit à droite que l’ajout d’un ordinateur passe par la méthode « ImportMachineEntry » de la classe SMS_Site. Le SDK montre généralement des exemples de code VB/C# ou vbs, mais la syntaxe PowerShell diffère comme nous allons le voir plus loin. L’important ici pour nous est d’identifier la classe et la méthode utilisée pour accomplir la tâche.

Dans l’exemple vbscript du SDK, on constate qu’il faut passer par un connection.get pour instancier la classe, puis faire un spawnInstance de la méthode, charger les paramètres requis (macaddress, netbiosname…) puis utiliser ExecMethod..

' Connect
Set siteClass = connection.Get("SMS_Site")
Set inParams = siteClass.Methods_("ImportMachineEntry"). _
inParameters.SpawnInstance_()

' Add the input parameters.
inParams.Properties_.Item("MACAddress") = macAddress
inParams.Properties_.Item("NetbiosName") = netBiosName
inParams.Properties_.Item("OverwriteExistingRecord") = False
inParams.Properties_.Item("SMBIOSGUID") = smBiosGuid

' Add the computer
Set outParams = connection.ExecMethod("SMS_Site", "ImportMachineEntry", inParams)

La question qui nous brûle le clavier est donc :

comment faire la même chose en PowerShell ?
Utilisons wmiExplorer de MoW pour trouver la réponse :

On double clique sur la classe SMS_Site pour inventorier les propriétés et méthodes de la classe. Vous constaterez qu’à droite, il existe effectivement une méthode appelée « ImportMachineEntry »

Double Cliquez sur cette méthode. L’intérêt du WmiExplorer de MoW est qu’il permet d’obtenir des exemples d’utilisation des méthodes WMI :

Comble du raffinement, il donne un exemple de script et énumère les différents paramètres à renseigner avec leur type (string, booléen,etc..)... Concrètement, il ne nous reste plus qu’à renseigner cet exemple avec les paramètres nécessaires :
  • MacAddress (addresse MAC de la machine à importer)
  • NetbiosName (Nom de la machine dans l’inventaire SCCM), etc…
Détaillons un peu ce script pour comprendre le fonctionnement de l’invocation de méthode de cette classe :

Quand on créé notre connexion à la classe SMS_Site et qu’on liste comme ci-dessus l’objet $mc, on voit qu’il n’affiche que « SMS_Site »

En faisant un Get_Member, on constate qu’il n’y a pas de méthode « ImportMachineEntry » d’exposée. Cela vient du formatage des objets propres à PowerShell. Pour avoir accès aux propriétés et méthodes de cette classe, il faut passer par la méthode psbase de powershell pour avoir un accès « RAW » à l’objet (Plus d’info sur psbase ici) :



On voit ici que $mc.psbase nous propose effectivement "Methods" et "Properties". Listons maintenant les méthodes :



On retrouve effectivement notre méthode ImportMachineEntry. Dans l’exemple vbscript du SDK, on voit qu’il faut faire un spawnInstance pour définir les paramètres de la méthode :

Set inParams = siteClass.Methods_("ImportMachineEntry"). _
inParameters.SpawnInstance_()

inParams.Properties_.Item("MACAddress") = macAddress
inParams.Properties_.Item("NetbiosName") = netBiosName
inParams.Properties_.Item("OverwriteExistingRecord") = False
inParams.Properties_.Item("SMBIOSGUID") = smBiosGuid

Pour faire la meme chose en PowerShell, regardons l’exemple du script généré par l’outil de MoW :

$InParams = $mc.psbase.GetMethodParameters(“ImportMachineEntry”)

$InParams.MACAddress = [string]
$InParams.NetbiosName = [string]
$InParams.OverwriteExistingRecord = [boolean]
$InParams.SMBIOSGUID = [string]

Comme vous pouvez le constater, le code est plutôt simple en PowerShell : ici le GetMethodParameters équivaut au inParameters.SpawnInstance_() du vbscript.

Détaillons un peu ce $InParams :
On voit effectivement nos 4 propriétés MacAddress, NetbiosName, OverwriteExistingRecord, SMBIOSGUID qui sont vides. Notez au passage que le type est bien exposé dans la colonne définition (OverwriteExistingRecord est de type System.Boolean, string pour les autres), et qu’on peut lire et écrire (get;set)

Bien, renseignons les 3 propriétés voulues (contrairement à ce qui est indiqué, la propriétéMSBIOSGUID n’est pas obligatoire pour ajouter une machine : c’est soit la MacAddress, soit le GUID… Seule l’experience permet de le savoir :) )


En affichant $InParams après avoir renseigné les propriétés, on voit bien que l’objet est chargé.

Reste à exécuter la méthode. L’exemple Vbscript donnait :

Set outParams = connection.ExecMethod("SMS_Site", "ImportMachineEntry", inParams)

En PowerShell, l’execution se gère comme suit (toujours en suivant simplement l’exemple généré par l’outil de MoW)

$mc.PSBase.InvokeMethod($Method, $inParams, $Null)

Voila notre machine importée dans SCCM, pour l’instant uniquement dans All Systems.
Image Hosted by ImageShack.us
Reste la troisième étape indiquée par le SDK : Ajouter cette machine à une autre collection.

Nous verrons cela dans la seconde partie de ce post.

Rejouissez-vous ! Vous savez à présent où trouver les différentes tâches liées à SCCM et les convertir en PowerShell.

2 commentaires:

François a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Natan a dit…

Brillant, merci!